Retour d'expérience

Sanofi et Everial, un partenariat de plus de dix ans qui continue d’évoluer

Sanofi et Everial, un partenariat de plus de dix ans qui continue d’évoluer.

Depuis 2007, Everial conserve des archives pour le groupe Sanofi, notamment les documents industriels pour Sanofi Pasteur, l’entité vaccins.

En 2020, Richard Przewozniak, Responsable Records & Information Management France, a souhaité « challenger » son partenaire historique pour la conservation des spécimens de laboratoire. Il s’adresse alors à Everial, qui propose une offre similaire.

Les enjeux de la conservation des spécimens de laboratoire

Ces archives demandant des conditions particulières, il était important pour Sanofi de choisir un partenaire de confiance. En effet, parmi ces conditions, une température et une hygrométrie stables, et un système de protection et d’extinction incendie par gaz neutre sont nécessaires pour assurer la pérennité et la sécurité optimale de ces archives spécifiques tout au long de la durée de conservation comprise entre 6 et 20 ans.

Ces conditions de conservation sont garanties au sein des cellules haute sécurité d’Everial.

De plus, les archives doivent être accessibles sous les meilleurs délais en cas de demande de consultation dans le cadre d’un contrôle ou d’une inspection réglementaire. Un défaut de présentation peut avoir en effet de graves conséquences pour le laboratoire.

Un transfert d’activité comme tremplin de l’évolution du partenariat entre Sanofi et Everial

Le transfert des activités d’un site vers un autre s’est présenté comme une opportunité pour Sanofi d’externaliser la conservation des spécimens stockés en interne auprès d’Everial.

Suite à des échanges commerciaux constructifs qui ont conforté Richard Przewozniak et les équipes R&D et Qualité de Sanofi dans leur choix, un audit du site d’archivage d’Everial à Chartres a été effectué afin de confirmer la conformité de celui‐ci.

« C’était indispensable, il fallait s’assurer qu’Everial répondait bien aux critères avant d’aller plus loin. L’audit a eu lieu très vite, il y a eu quelques remarques, mais des réponses ont été très rapidement apportées ».

Suite à cet audit, il s’est donc avéré que Everial remplissait tous les critères de l’appel d’offres.

Notre choix s’est porté sur Everial, car nous nous connaissions déjà et l’audit qualité était favorable. [...] Ce partenariat que nous avons débuté avec Everial sur les spécimens est important, ce n’est qu’une première étape.

définition du projet

Richard Przewozniak

Responsable Records & Information Management France, Sanofi

« Notre choix s’est porté sur Everial, car nous nous connaissions déjà et l’audit qualité était favorable. Les prises de contact entre les équipes Everial et Sanofi nous ont rassurées. Nous avons donc décidé en accord avec nos procédures internes de donner le feu vert à cette collaboration ».

Dès lors, les équipes commerciales, juridique et qualité de Everial ont été très réactives pour la mise en place de ce premier projet, qui a nécessité seulement un mois. La prise en charge des spécimens et l’intégration des données se sont faites dans de bonnes conditions.

« Ce partenariat que nous avons débuté avec Everial sur les spécimens est important, ce n’est qu’une première étape. »

Après cette première expérience concluante, Sanofi a confié à Everial le transfert de tous les passifs depuis leur partenaire historique, les locaux ayant été audités et validés par les équipes Qualité Sanofi. Ce transfert s’est effectué très rapidement.

« Les choses se sont très bien déroulées, dans un délai tout à fait acceptable. C’est un projet réussi ! ».

L’histoire ne s’arrête pas là. Le fait que Everial ait obtenu cette année un avis de conformité aux bonnes pratiques de laboratoire (BPL) auprès de l’ANSM n’a fait que conforter Sanofi dans sa décision. Les spécimens des études précliniques pourront être conservés chez EVERIAL en toute confiance et dans le respect des BPL.