Sponsoring voile - saison 2017

Là où tout à (re)commencer..

Là où tout à (re)commencer.. par Lionel Garcia, Directeur Général Everial

« En 2016, je découvre au hasard de ma timeline Facebook, une vidéo de Clarisse Crémer, jeune navigatrice amatrice. Elle est déterminée, intelligente, passionnée. Elle a du chien et en ligne de mire, la traversée de l’Atlantique en solitaire, sur un Mini de 6m50. »

« Diplômée d’HEC, c’est avant tout une communicante née. Elle cherche des sponsors pour l’accompagner sur la course au large Mini Transat La Boulangère 2017. C’est pour moi une évidence. »

À 45 ans, je suis dirigeant d’entreprise et l’envie de recréer ce lien, ce pont emblématique, entre les valeurs de la voile et celles de l’entreprise résonne à nouveau.

Construire un projet, écouter ses sens, maitriser son appréhension et oser se lancer. Un « entrepreneuriat de la mer » que je m’étais juré de soutenir 20 ans plus tôt, dans l’insouciance de ma jeunesse. L’occasion est parfaite et trop belle pour passer à côté.

2017 : Everial & Clarisse sur l’Atlantique, des débuts prometteurs..

Fous et passionnés, nous nous sommes lancés dans cette aventure commune, à l’assaut de l’Atlantique. Clarisse Crémer en mer et l’équipe Everial sur terre avec un objectif commun : partager les valeurs Everial en les illustrant par le sport de voile. Une métaphore pleine de sens, de défi et de vie.

Nos mots d’ordre, notre fil conducteur : éthique, esprit d’équipe, innovation.

À coups de com’, d’endurance, de témérité et une bonne dose d’humour, Clarisse a su embarquer Everial dans cette longue et rigoureuse préparation en amont de la course. Ses entraînements, ses coups durs, ses réussites… elle est devenue la personne à suivre sur les réseaux sociaux et je suis sûr qu’elle ne s’offusquerait pas si je disais qu’elle a été, en quelque sorte, notre mascotte !

La Rochelle – Martinique : traversée de l’Atlantique ou la consécration d’une année d’entrainement !

Après une année d’entrainement, Clarisse qui n’avait quasiment aucune expérience de la course au large – encore moins en solitaire – nous a démontré qu’à force de témérité, de travail et de détermination, il est possible de s’adapter à la mer, de comprendre ses vagues et surtout, d’atteindre ses objectifs !